Lorsqu'il y a inhalation "passive" de cannabis, elle est en si faibles quantité qu'en principe il n'y a pas de traces ni dans l'urine, ni dans le sang. Il est par contre plus probable de retrouver des traces dans la salive, mais cela seulement pendant quelques heures. Quant à l'effet éventuel, il est à mettre en relation avec les taux de tétrahydrocannabinol (THC, le principe actif du cannabis) décelables dans le sang et à l'urine, c'est-à-dire minime.